dimanche 4 septembre 2011

Prostitution et proxénétisme: Pour une approche féministe prolétarienne et révolutionnaire

Dans le cadre des Rendez-vous de la Maison Norman Bethune:

Prostitution et proxénétisme: Pour une approche féministe prolétarienne et révolutionnaire

Le capitalisme, dans sa force hégémonique, cherche à libéraliser chaque comportement social permettant l’accumulation de capital. Il consacre ainsi l’exploitation des unEs sur les autres. Aujourd’hui, la prostitution et le proxénétisme comptent parmi les pires formes de l’exploitation capitaliste, ciblant spécifiquement les femmes du prolétariat. Alors qu’un adage dépeint la prostitution comme le plus vieux métier du monde, de plus en plus l’idéologie néolibérale galvaude les concepts de prostitution et de proxénétisme pour en faire des activités commerciales comme les autres. Ces glissements sémantiques font des prostituéEs des «travailleurs et travailleuses du sexe» et des proxénètes des acteurs légitimes de l’«industrie du sexe». Considérant cela, ainsi que l’intensification de l’économie informelle engendrée par la crise, il est grand temps d’éclaircir le débat entre prohibitionnisme, réglementarisme et abolitionnisme, pour enfin proposer une véritable approche féministe prolétarienne et révolutionnaire. En effet, l’endiguement de l’un des pires crimes bourgeois, soit la commercialisation du corps des femmes et des personnes féminisées, passera nécessairement par le renversement du capitalisme.

– Présentation, suivie d’une discussion.
Le vendredi 9 septembre à 19h00
1918, rue Frontenac

Montréal (métro Frontenac)

Entrée libre • Info: 514 563-1487

3 commentaires:

A. Franc-Shi a dit…

N'ayant pas pu me déplacer pour l'événement, il aurait été bien de pouvoir retrouver ici un compte rendu de votre part. :o)

Pwel a dit…

je me disais aussi que ce blog commencait a faire pas mal de copier collé de trucs, mais je pense que c'est le temps qui manque... Je sais que ce n'était pas ça qui m'était communiquer mais ça me l a rappelé

Pour ce qui est de l evenement, je n'ai malheureusement pas pu y aller...

Stéphanie a dit…

Et si les Etats Unis avaient réglementé l'ésclavage au lieu de l'abolir , cela leur aurait évité la guerre de sécession c'est sûr ! ... Voila , finalement les arguments pour la réglementation de la prostitution sont du même orde .