lundi 29 septembre 2008

Retour sur la manif du 28 septembre



Oh yeah!

On a plus que rocké^^


L'ambiance était parfaite, et les gens étaient vraiment motivés. Il y avait beaucoup de pancartes, de costumes. J'ai été troublée en voyant le monsieur déguisé en... ben en... je sais pas trop mais ça représente l'Église ça je m'en rend bien compte... je gage pour Ben XVI parce que c'est écrit ça sur le carton sur sa tête mais pas sur qu'ils confondraient au Vatican... Quoiqu'il soit il était trop cool dans sa représentation "l'Église boit du sang" (heille il y a du sang sur son costume!) et j'adore les gens qui se déguisent. Nous avons aussi craqué pour les Raging Grannies, ça mettait de la vie.

Tous les groupes, fédérations, comités, partis politiques, regroupements qui s'intéressent et suivent les causes des femmes de près ou de loin les cause des femmes étaient là.

Pour la suite de l'histoire... Hihi les raëliens étaient là et cette fois-ci ils faisaient de la progande pour leur groupe comme plein d'autre groupes... chassez le naturel... ?;)

Il y avait beaucoup d'acronymes ou de couleurs que je n'identifiais pas, très rarement, il y avait des slogans douteux sur des pancartes ou une revendication que je ne réussissais pas à placer dans le contexte de cette mobilisation, mais tout le monde était super content d'être là pour partager la même choses et ça se sentait.

Pour être franche c'est pas mal tout ce qui m'importe dans ces moments là, le reste étant pas mal personnel. Bref tant que personne ne brise rien j'apprécie beaucoup la créativité de tout le monde... c'est la chicane qui me fait de la peine quand on est tous là pour la même chose

...

Voici la tête de la manifestation... Observez bien cette photo... Qu'est ce qui se passe?


Ben oui... De la chicane... hihi les madames ont pas l'air de rire...
De ce que j'en ai compris, un groupe a voulu marcher avec sa banière en avant, à côté de la banière de tête qui était déjà là, mais pour ça, ils devaient marcher sur le côté de la rue qui ne n'était pas réservé pour la manifestation... conflit avec l'organisation! Disons que ça peut arriver, mais au moment du regroupement final quand ils étaient dans un emplacement où ils n'étaent pas supposés (?) être et que c'est les policier qui les ont tassés, j'ai ressenti un malaise... Comme quand un d'entre eux a dit un peu plus tôt (sur un air connu): "Encadrement partout! Manifestation nulle part!" Ti malaise... C'est vraiment moche la chicane...

Mais ce n'était que des petits incidents isolés qui n'ont vraiment pas gâché le moment:). Belle marche, très belle participation et un gros bravo aux organisateurs/trices et bénévoles qui ont été vraiment extraordinaires tout au long. Et surtout encore une fois le message est passé concernant l'importance des acquis qui ont été fait. Nat n'arrêtait pas de dire "wow ça fait juste 20 ans!". C'est vege... quand on y pense, les mères québecoises des gens de notre âge n'ont "pas eu le choix"... ouf! On avance! On avance! On recule pas! (?)

dimanche 28 septembre 2008

Retour sur le bel accueil qu'on réservait à Courchesne

Vous auriez dû nous voir dans l'entrée du Complexe des sciences en train de l'appeller en chantonnant: "Courcheeeesne", pendant que les agents de sécurité nous expliquaient les conditions pour entrer où elle aurait dû performer ;) "laissez vos pancartes et vos tam-tam ici et vous allez pouvoir monter en haut".

Mais il était déjà trop tard... ou pas assez tôt? Ou pas dans la bonne dimension...



Ça a commencé par des trucs entendus pendant le rassemblement de 12:45: "Le discours a été avancé...elle a surement déjà fini".
(On part tu justement?)

Après une petite marche, la trentaine (28? 42?) de participants en feu s'est fait dire que mme la ministre n'était pas venue. Rien n'a été dit à propos sur place à propos du report de sa visite.

Juste de même.

Elle est pas venue.

...


Le bon côté c'est que cette "répétition générale" était vraiment plaisante^^. Revu des visages connus mais des nouveaux aussi. J'ai entendu dire que les affiches qui annoncaient l'évènement ont été arrachées quelques fois des tableaux d'affichage... Si c'est vrai, quelle que soit la raison (ménage ou gossage), je suis agréablement surprise du total des participants et du nombre de nouveaux visages.

C'était juste une saucette mais j'ai trouvé que ça ouvrait bien cette partie là de la session.


Plein de photos de la manifestation d'aujourd'hui à venir... grosse fin de semaine^^.

vendredi 26 septembre 2008

"L'université ça compte"

"Au sein des universités, les Canadiens produisent des idées et font des découvertes qui entraînent la création d’emplois de qualité, assurant ainsi la capacité concurrentielle du Canada en des temps d’incertitude économique.

Les universités forment des citoyens engagés qui contribuent activement à l’économie mondiale d’aujourd’hui.

Les investissements fédéraux sont essentiels à l’essor des universités et à la production des avantages qu’elles procurent aux Canadiens.
"

Une initiative de l'Association des universités et collèges du Canada (j'ai vite vite regardé la liste de leurs membres, toutes les universités que je connais au Québec sont là). Les enjeux, les faits et la position des partis en matière d'étude postsecondaires.

Dans "les faits" une phrase m'a frappée:
Le Canada est le pays du G7 où la proportion d’investissement dans la recherche universitaire par le secteur privé est la plus forte. Ouain...

À mes amis qui ne votent pas...

Vous êtes trop occupés, trop désintéressés, trop jeunes, trop vieux, trop soumis, trop insoumis, trop superficiels, trop profonds, trop anarchistes, trop anarcho-communistes, trop lucides, trop utopistes, trop révolutionnaires, trop égoïstes et trop solidaires*.


Quoi dire appart...


"Ben coudonc!"


Pour ceux qui s'en contre-crissent... ben coudonc...

Pour ceux qui le font par idéologie politique... et bien c'est super touchant de voir tous vos messages, vos vidéos, vos chansons et vos mimes, mais est-ce que ça ne serait pas mieux d'exposer tout cela en dehors de votre cercle déjà tricotté serré? Prêcher à des convaincus ça ne fait pas une marrée d'abstention de vote ben ben forte... Le jour où vous allez nous (la pôvre populace niaiseuse qui vote) montrer autant d'energie à diffuser vos idées et vos solutions que les gens qui sont en campagne, vous allez surement gagner plus qu'en en parlant pour une sempiternelle fois à vos amis autour d'une bière... mais je lance ça comme ça...

Bref j'ai hâte de vous voir dépliants à la main en train de parler à la classe moyenne dans la rue et à l'épicerie, de faire des actions devant des bureaux de candidats, d'envoyer des lettres ouvertes et des pétitions symboliques. Là vous pouvez être pas mal surs que je vais être à côté de vous en train de crier aussi fort que vous. Après tout, une abstention de 80% Moi aussi j'en aurai les larmes de joie aux yeux.

Mais en attendant ce jour lointain (si il vient), il y a des éléctions. On peut rester assis, mais mes adversaires idéologique, eux, ne le font pas. Je ne vais donc pas leur laisser toute la glace (déjà influencée par le hockey qui vient à peine de commencer). Non, je ne vais pas leur faire ce cadeau là.

Et comme pendant les greves universitaires, quand quelqu'un va me demander avec une pointe de mépris: "Pourquoi tu fais ça? Anyway ça donnera rien" Je vais encore une fois répondre :"Parce que faire quelquechose qui correspond à me battre pour faire entendre mes convictions ça me semble un meilleur plan de vie que d'attendre que la parade passe pour ensuite chialer sur la couleur des chars allégoriques".

On revient donc au: "Tu votes pas et tu me juge parce que je le fais? Ben coudonc!"




Appart ça? Une plug pour Miss Kittin & The Hacker!!! À demain gang de maniaques d'electro^^.

N'oubliez pas la manifestation de dimanche, nous on va y être avec notre bonne humeur. À voir qui organise celle-ci on ne devrait pas tomber dans le raëlien-bashing... c'est rassurant.








*toutes ces raisons on déjà été entendues pour de vrai au cours des dernières années ou des dernières semaines.

jeudi 25 septembre 2008

euh...


- Hey ! Je voulais te dire bonjour comment ça va ??

- Bien, bien dis-je contente.

- En tout cas, j'te dis que le NPD gagnera pas dans mon conté sartin !

- comment ça ?

- su lé pancarte du NPD y a une femme avec un voile... sté le truc sur la tête là..

- ... pis ?

- BEN LÀ ! y nous enlève nos symboles religions dans nos écoles pis ... elle a porte son symbole de religion sur ta tête !!

- ... euh... C'est du linge, tu peux porter ta croix si tu veux. Je comprends pas là ? Il est où le...

et voilà mon interlocuteur me tourner le dos... partie d'un pas fort contrarié... à la vitesse qu'il est partie, j'espère qu'il est partie se confesser parce qu'il vient de me faire une belle colère et c'est les flammes de son enfer qui le guette...


****

Mais sérieusement... questions qui resterons sans réponses :

1) Qui sont ces gens qui ton volé ton crucifix de jésus agonisant te manque-t-il vraiment ?
2) Ce "y" qui t'a prit cette traditon/JC agonisant, faut trouver c'est qui... faut trouver c'est QUI !!!?
2) Sérieux, ça fait combien de temps que tu es PAS allé à la messe ? ... tic tac tic tac...


En tout cas, je dois pas être normal... m'en sacre de son voile, est-ce qu'elle peut bien me représenter cette Samira Laouni candidate (Bourassa).

C'est sa bio qui m'intéresse, m'en fout de son voile... est-ce qu'elle peut faire la job ? oui ? non ?

en tout cas, à suivre...

sa bio

NON à lagestion privée dans mon université!

Manifestation pour souligner la venue de Michèle Courchesne à l'UQAM

VENDREDI 26 SEPTEMBRE

12:45

SQUARE BERRI

"La ministre de l'éducation Michèle Courchesne, a récemment annoncé son intention de présenter un projet de loi qui obligerait les conseils d'administration des universités à être composés au deux tiers de membres externes, c'est-à-dire hors du système scolaire. Ces membres ne défendront que leurs propres intérêts, non ceux des étudiant-e-s.

Tous les jours, l'UQAM fait face aux attaques du privé: Îlot voyageur, membres de Québecor et de Sunlife au C.A. La toute dernière attaque vient de la Chambre de Commerce du Montréal Métropolitain. Isabelle Hudon, présidente de la CCMM est devenue, il y a peu de temps, la présidente du CA de l'UQAM.

Loin d'avoir besoin d'encore plus de voix provenant du milieu des affaires, nous croyons qu'il doit y avoir plus d'étudiant-e-s. Il y a actuellement deux sièges réservés aux étudiants-e-s alors que trois sièges sont détenus par Québecor et Sunlife et un par la CCMM.

Par cette manifestation, nous désirons envoyer à mme Courchesne le message suivant:

Contre les intérêt et la logique du privé en éducation et dans les autres institutions publiques!

Pour la démocratisation des instances!
"

mardi 23 septembre 2008

carnet d'une étudiante ? encore ?


Je sais, j'apprend rien de rien, j'ai la tête aussi dure que les murs de mon université... C'est dire.


pour la preuve, voir le lien...


J'ai l'impression que j'en suis toujours et inlassablement au même point. Chaque début de session c'est le même doute, la même angoisse, la même misère.

Je sais, j'apprend rien de rien, à croire que je ne vais pas réellement à l'école...

Mais que ce passe-t-il dont ? boah ! rien de bien malin, même difficultée financière, même boulot, trop d'heures plus que d'heures de cours, je fais fort cette fois. Trop peu de sommeil, trop de tracas, pas assez de grec ancien (oui, faut le pratiquer si je veux être capable de lire les sources).

Ah ! nous y voilà...

Admettons que l'AFE (aide financière aux études) me coupe complètement son aide et que part des conjonctures miraculeuses, je réussis à terminer ma session voir mon BAC, sans grand éclats mais fièrement quand même :

Je fais quoi ensuite ?

Ça me servire à quoi ce foutu grec ancien ? ça va me servire à quoi sinon que d'être amer si je ne peux même pas travailler dans mon champ d'étude ?


Qu'est-ce que je peux bien faire avec un merveilleux BAC en Histoire... umm... Je me suis dit que comme le système est en train de m'évacuer (sélection naturel, darwin ?), je vais en avoir pour 10 ans à faire ma maîtrise. Et au bout du compte, pourquoi ?

Qu'est-ce que je fous en Histoire alors que finances, gestion, éducation grouillent de déboucher.

Je dois être génétiquement fait pour la misère.

Bref... Je me dis, que plus que jamais nous devons nous pencher sur nos valeurs en éducation. plus que jamais je garde mon petit carré rouge parce que le temps à passer mais le problème reste. Un petit carré rouge sur un gros bobo : l'endettement étudiant... car oui... les étudiants sont carrément dans le rouge !

plus que jamais je ne lâcherais pas.

"on avance, on avance... on recule pas"

pfff

J'aurais ma maîtrise à 50 ans, tant pis !

jeudi 18 septembre 2008

C'est si beau l'accordéon...

Je me rappelle qu'à la dernière grève ça m'exaspérait de voir tous les commentaires négatifs que pouvait engendrer le principe même des ententes d'évaluation. Mais c'est aussi vrai qu'appart en retour de grèves (ishhh un "s"), je n'avais jamais assisté à de réelles manifestations d'opposition à ce que les profs proposaient.

C'est toujours une variante de:

"L'entente, ça vous va?"

"Hum hum" *gang qui hoche la tête/tousse/renifle/regarde dans le vide/regarde les dates de remise*

Des fois il y a des profs qui nous laissent entre étudiants pour en jaser et lui apporter des idées en échange, d'autre fois pas besoin, et certaines fois il est déjà sorti de toute façon... bref pas très protocolaire et toujours fait dans le respect de tous.




Surprise cette session!

Tout a commencé parce que certains trouvaient que les sujets d'étude n'étaient pas assez diversifiés idéologiquement et d'autres (j'étais de ceux-là) n'étaient pas contents de la pondération (quand 80% l'évaluation ne se fait pas sur ce que je suis censée apprendre en cours, j'ai l'impression de me faire avoir... je suis platte de même...). Entre les 2 groupes il y avait déjà le matériel d'une grosse discussion. Nous avons demandé au prof de sortir et quand il est revenu nous lui avons communiqué nos propositions. Nous sommes tous partis avec l'impression que tout allait se régler la semaine prochaine en revenant.

La semaine d'après en plein milieu du cours (ouf c'était vraiment inattendu!) le prof à craché qu'il avait vérifié, que nous n'avions pas le droit de le mettre à la porte de la classe, que nous n'avions droit de regard QUE sur la pondération et pas sur le contenu des évaluations et qu'il exigeait un vote immédiatement pour faire accepter l'entente étant donné que nos propositions devenaient irréalisables.

euh...

Nous lui avons rappelé que les insatisfactions venaient AUSSI de la pondération, donc qu'il pouvait nous faire de nouvelles propositions. Il a clos le sujet en demandant un vote sur qui était satisfait de la pondération puis étant donné qu'il y avait majorité ben le sujet était clos.

Là il a souri et a dit qu'il était très content que ça se soit réglé aussi vite parce que la semaine passée il avait été "très fâché". Il a clos la discussion en ayant un petit sourire narquois contre "certaines traditions qu'il y a à l'UQAM qui, quant à lui, pfff".

...

J'aurais dû m'en douter quand pendant la première heure deux étudiants se sont fait avertir(aucune idée pourquoi) avec un :"Je ne sais pas ce que mon enseignement à de rigolo, mais une meilleure éducation c'est pas juste le gouvernement qui met de l'argent dans les universités!!"

ainsi qu'avec (quand une personne de plus entre en retard et que sa gamme de lasers qui-tuent-par-les-yeux est épuisée: *soupir désespéré* "À partir de maintenant si vous n'arrivez pas à l'heure vous arriverez pour la pause!" (Hein?!)




Bref pour la première fois, je me suis sentie méprisée par un prof.

Je comprends aisément que ce n'est pas tout le monde qui est en accord avec certaines traditions plus "démocratiques" qui se sont instaurées, mais c'était dommage d'entendre autant de mépris pour toute une mentalité qui fait que l'UQAM est différente. Et surtout...

"Dude t'es pas enchainé, fais toi le plaisir d'aller enseigner ailleurs."

Ben non j'ai pas dit ça:P


...

Ben je l'ai vouvoyé quand même...



Bon est-ce que quelqu'un peut me dire ou est le réglement pour les modalités d'entente d'évaluatin? Rien sur le site de l'école... est-ce qu'on marche tous (profs/chargés de cours/étudiants) sur des bases de quelquechose qui se passe dans notre imagination à chaque début de session?

lundi 15 septembre 2008