jeudi 30 août 2007

Le soleil ne tourne PAS autour du Québec

Cet après-midi j'ai vu ce ruban

Ma réaction première a été un soupir de découragement.

L'explication de pourquoi un tel ruban existe et ce qu'il veut dire se trouve içi.

"L’idée est très simple: c’est de se regrouper entre blogueurs opposés à l’occupation de l’Afghanistan et à l’envoi de soldats québécois dans ce pays."


C'est pour ça mon soupir de découragement.

Je suis personnellement contre cette mission en Afghanistan, j'appuie à 100% la reconstruction mais malheureusement nos soldats ne vont pas reconstruire, ce n'est pas leur travail. Ils vont là pour débusquer ceux que leurs supérieur leur ont dit être des ennemis et obéir aux ordres.

Selon toute logique je devrais donc vouloir installer ce ruban sur notre blog nouveau-né. C'est içi que le découragement intervient.

J'aimerais que les gens qui sont contre l'occupation se rejoignent, créent des liens, s'organisent et chialent tous ensemble en choeur.
J'aimerais que ceux qui sont contre la guerre soient contre envoyer tous les soldats là-bas, pas seulement les Québecois, (pourquoi un Albertain mériterait plus de mourrir? parce qu'il ne parle pas français?) qui comme leurs confrères des autres provinces ont CHOISI de s'enrôler.

Donc, je n'installerai pas ce ruban.

4 commentaires:

Louis a dit…

Il est dommage que tu décides de t'isoler pour une simple question de drapeau. Mais c'est ton choix.

Louis a dit…

Les gens en Alberta ou ailleurs, ils peuvent s'organiser aussi. C'est quoi cette idée que tout mouvement doit être dénaturé de sa base?

Et notre base, notre collectivité, c'est le Québec.

Et si toi tu crois que parce qu'il y a un petit drapeau du Québec ça invalide le message, et bien je trouve que tu choisis très mal tes priorités et tu nuis à un mouvement auquel tu devrais plutôt participer.

*Natacha* a dit…

Je crois Louis que tu as oublié la notion de choix. J'ai des amis qui sont là-bas... Étrangement, très heureux... Bref, c'est un métier, plus dangereux que coiffeur, mais un métier tout de même et nous (car je t'appuie Pwel) nous n’accrochons pas à une cause ou à cette cause, sur la fibre nationaliste. C'est à mon intelligence qu'il faut parler, pas à mes émotions... Donc, pour ce qui est de priorité... on relativise... Et puis, ne pas penser comme tout le monde, permet une réflexion qui est même plutôt saine. Rien n'est noir ou blanc, le principe est bien. Nous voyons ça simplement différemment. Voilà tout.

Pwel a dit…

Hein? Quoi?
*sous le choc*

Comment t as fais pour trouver le blogue Louis?
Etant nouvelle dans la blogosphere peut-etre qu il ne suffit que une affaire comme j ai mit ton blogue en lien tu decouvre le mien?

Bref je suis impressionnee quand meme (et un peu genee?).

Pour revenir au sujet principal, c est seulement que je crois que certaines causes dpassent la pensee "nationale" et dans le cas present je suis contre cette mission au complet, que l ont soit Quebecois ou Ontarien ne change rien.

Je ne veux pas m isoler, mais je ne veux pas faire partie d un club select.