mardi 30 juin 2009

Québec: république de bananes

Merci Amir pour l'expression^^.

Au moment de déposer la première stratégie minérale de son histoire, hier, Québec n'était pas en mesure de dire s'il voulait ou non que les entreprises minières versent davantage de redevances à l'État. Or, ce printemps, le Vérificateur général Renaud Lachance, dans un rapport accablant sur la gestion des mines par Québec, déplorait par exemple qu'entre 2002 et 2008, 14 entreprises minières n'aient versé aucun droit alors qu'elles cumulaient des «valeurs brutes de production annuelle» de 4,2 milliards de dollars. [...]

Selon la loi actuelle, Québec peut réclamer 12 % des profits des entreprises minières.

Il est là l'argent, il existe (pour les gens!). On peut tu arrêter le mythe des compagnies à qui il faut réduire le fardeau fiscal sinon elles ne viendront plus?

Les compagnies viennent ici à cause des ressources naturelles du Québec et aussi à cause du coût de l'électricité.

En plus l'exploitation des ressources naturelles, c'est le plus bas dans la chaine alimentaire de l'économie, c'est également des domaines qui ne demandent pas tant de main d'oeuvre... C'est pourquoi la république de bananes. L'argent sort et ne rentre pas dans les poches de l'État.

Ne nous prenez pas pour des cons. Vous dites que le Québec doit s'enrichir et prospérer? Commencez par là où il y a de l'argent et redistribuez-le dans la société (les gens!). Personnellement, je refuse d'embarquer dans le grossier mensonge des Legault et Charest de ce monde pour qui certains doivent suer et d’autres doivent juste prospérer.

1 commentaire:

agitateur a dit…

Quelle connerie. Non seulement l'argent est là, mais ces troudkistes jouent les fourbes en affirmant qu'il faut créer la richesse.

Bien sûr, en créant cette richesse, le rapport reste le même : tout pour la bourgeoisie, des miettes pour le prolétariat. Alors, en ayant un plus grand Capital, la part du prolétariat grossi, mais celle de la bourgeoisie aussi !

Résultat ? ON AVANCE EN RIEN ET ON S'ALIÈNE D'AVANTAGE.

Ce que ça peut être agaçant cette argumentation de « on a pas l'argent ! les compagnies vont partir ! »... c'est une orthodoxie capitaliste qui se doit d'être brûlée vive.