dimanche 15 mars 2009

Manifestation contre la brutalité policière: Plus et moins

Les plus :

-Le discours de départ qui rappelait qu’être violent est jouer le jeu des policiers.

-Une femme pendant la manifestation qui a tiré un autre participant (qui avait l’air agressif) par la manche et qui lui a dit avec un gros sourire : « Aweille, on va pas faire de la marde pour leur faire plaisir? »

-Ceux qui avaient amené des vieux fruits et légumes à lancer aux policiers. Ceux qui lancaient des balles de neige.

-L’ambiance générale avec ceux qui ne participaient pas à l’événement. Les promeneurs étaient beaucoup plus curieux qu’appeurés. En fait c’est la meute avec ses boucliers et son poivre qui faisait peur aux civils.

Les moins :

-Cinq policiers qui ont arrêté de jeunes adolescents (ils avaient l’air de mon petit frère! Quatorze-ans-ado-de-la-classe-moyenne-rive-sud) qui traversaient la rue et les ont fouillé très agressivement. (L’année prochaine c’est eux qui vont vouloir vous lancer des briques au lieu de fruits!)

-Une policière, avec un ton alarmiste, qui dit à un citoyen dans son auto qu’il ne peut pas monter sur Sherbrooke parce qu’ « ils lancent des briques sur les autos! Ils sont dangereux!»

-Ceux qui lançaient des briques et des roches sur les policiers.

-Les pseudomartyrs qui se sentent obligés de faire une action d’éclat en cette journée. Il y a de vraies victimes de la brutalité policière, il y en a encore eu cet après-midi. Malheureusement, ils vont être éclipsés par la minorité de tatas qui ont couru après le trouble.

-La facilité qu’ont eue les policiers à séparer la foule.

-Le piège qui s’est refermé à côté de Bleury. Tout le monde qui est resté pris là dedans a été arrêté… N’importe quoi! La moitié était des curieux!

-Le ton donné avant même que la manifestation commence, avec les arrestations pendant le rassemblement. Le nombre ridiculement élevé de policiers.

-La préparation mentale que la SPVM avait fait subir à Montréal dernièrement pour préparer la population à une répression musclée. Il y a eu beaucoup plus d’arrestations que d’habitude, et ils ont dit à l’avance que ça allait arriver. Ce n’est pas une force policière, ce sont des devins.

2 commentaires:

Guillaume Lamy a dit…

Quand on sait qu'il y va y avoir de la casse inévitablement, le plus sage ne serait-il pas d'annuler la manifestation?

Amicalement,

Anonyme a dit…

ne rien faire serait la solution ?

...

si ce l'était, je crois que nous serions encore en train de garder le feux sur un bout de bois...

...

mon avis...


Natacha