jeudi 12 avril 2012

J'ai le coeur brisé



Écoutez la joie de la foule pendant que la gang se fait brutaliser.

C'est terrifiant.

3 commentaires:

Mouton Marron a dit…

Je comprends pas. Elle est à quel endroit, la foule qui siffle?

*Natacha* a dit…

Je me sens pas bien...

Bakouchaïev a dit…

Des travailleurs et des travailleuses qui attendaient pour aller faire rouler l'économie.